Kateia actualité sportive féminine

Pink Parkour, une association féminine pas féministe


Le logo de Pink Parkour

18 mai 2013

Partenaire de notre évènement Kateia-Urban Sport, Pink Parkour, par la voix de sa présidente Stella Durand, nous présente la pratique féminine du Parkour.

Lauréate des Trophées "Femmes en Sports" dans la catégorie "Innovation et Développement du sport féminin", Pink Parkour développe et promeut le parkour au féminin. Le parkpour est une discipline sportive urbaine et naturelle datant des années 1990. Stella Durand, sa présidente, revient sur son cheminement, sa philosophie : "être, durer et progresser pas à pas." 

"CELA PERMET DE S'ENTRAÎNER DIFFÉREMMENT ET ABAISSER CERTAINES BARRIÈRES"

Tu es présidente de Pink Parkour, créée en 2010, en quoi consiste ton assoc ? 
On est une association féminine de parkour, mais pas féministe. Après quelques temps, nous conseillons à nos adhérentes de s'entraîner également dans des associations mixtes afin de favoriser les échanges et les expérience.

Mais alors, pourquoi avoir monté Pink Parkour ? 
Je me suis rendue compte qu'il y avait de plus en plus de filles. Je me suis dit : "pourquoi ne pas se réunir". Etre entre femmes permet de briser les barrières que l'on se met avec des hommes. Ca crée de l'émulation.

Pink Parkour a été récompensée récemment....
Nous avons gagné le trophée Femmes et Sports dans la catégorie "Innovation et Développement du sport féminin." Il y avait six autres dossiers en lice notamment Paris Cockerels, une équipe de football australien composé d'hommes et de femmes, les Dégommeuses, une équipe de footballeuses lesbiennes. 

Quelles retombées a eu ce trophée ? 
On a un partenariat avec la Mairie de Paris. On anime des initiations de parkour. 

D'ou viennent vos licenciées ? 
De tous les horizons. Certaines sont étudiantes, d'autres salariées, de tous âges. Elles ont entre 20 et 45 ans. Une 22ème adhérente nous a rejoints aujourd'hui (vendredi 17 mai)

Au fait, c'est quoi le Parkour ? 
Le Parkour est une activité physique consistant à se déplacer efficacement grâce à ses seules capacités motrices, dans différents types d'environnements (urbain ou naturel).
Le traceur - pratiquant du Parkour- développe son corps et son contrôle par le biais d'une méthode d'entraînement alliant course, passement d'obstacle, sauts, escalade...
Le Parkour est une pratique personnelle, qui favorise l'épanouissement par une meilleure connaissance de soi, de ses limites physiques et de ses peurs. Un entraînement patient et persévérant permet de les dépasser et de gagner en confiance : la liberté de mouvement amène créativité et liberté. La pratique, bien que sérieuse sur le plan de l'entraînement physique; se veut ludique et sans compétition. L'un des objectifs du Parkour reste de protéger son corps ("Être et durer") et de s'entraîner tout en gardant à l'esprit l'aspect utilitaire de la pratique. C'est un sport urbain qui utilise le mobilier urbain pour se déplacer. Sa philosophie peut se résumer ainsi : "être, durer et progresser pas à pas" C'est un travail physique et mental.

"UN VRAI BONHEUR"

Raconte-nous ton parcours vers le parkour ?
J'ai commencé en 2005. Avant je faisais de la natation, du crawl, et du tennis de table. Daniel un ami m'a fait découvrir le Parkour. J'ai tout de suite adoré.

As-tu un souvenir précis de ta première en Parkour? 
Oui, à Paris La Défense. C'était compliqué car à l'époque il n'y avait pas beaucoup de filles et voir une fille s'entraîner était curieux. J'étais un objet de curiosité, car les filles se faisaient rares à cette époque. 

C'a eu des conséquences ? 
Oui, j'ai eu du mal dans les premiers temps à me défaire du regard des autres et du coup je m'entraînais dans des endroits isolés. Je ne voulais pas trop me montrer. C'a été un frein pour les entraînements suivants. 

Qu'est-ce que t'apporte de plus Pink Parkour ? 
Un vrai bonheur. C'est très enrichissant de se dire qu'on aide des femmes à découvrir notre discpline, se l'approprier et devenir passionnées. Par exemple, 12 de nos membres se sont rendues à Nantes pour un évènement de Parkour en faisant la démarche spontanément sans que nous ayons besoin de le leur rappeler. Ca prouve leur forte adhésion à notre projet.

Toute ta vie est-elle consacrée à Pink Parkour ? 
Une grande partie en tous cas. Les journées sont bien remplies. Deux entraînements se déroulent en semaine, les lundi et jeudi de 19h30 à 21h30 en extérieur, et les  lieux changent à chaque fois. Un entraînement en salle a lieu une fois par mois et des sessions libres s'organisent de temps en temps. Je passe beaucoup de temps dans les transports mais je ne regrette pas. 

As-tu d'autres loisirs ? 
Oui, je fais de temps en temps de la pole dance (danse autour d'une barre fixe ou en spinning). On n'en retient que le côté sensuel. Ca demande un gros gainage et beaucoup de souplesse. Pour progresser, j'envisage d'acquérir une barre chez moi car c'est un loisir assez onéreux bien que très enrichissant.

TU VEUX VENIR T'ÉCLATER ET DÉCOUVRIR LES SENSATIONS DU PARKOUR ?  RDV AVEC LES FILLES DE PINK PARKOUR LE DIMANCHE 7 JUILLET 2013 SUR LA PLACE DE LA BOURSE POUR NOTRE ÉVÈNEMENT KATEIA-URBAN SPORT : LES SPORTS URBAINS AUX FÉMININS. 

Par Fabrice Glorieux le 19 mai 2013, 19:21